L’aromathérapie : précieuses huiles essentielles !

Cela fait un moment que j’utilise les huiles essentielles et je suis toujours agréablement surprise des bienfaits qu’elles nous procurent. D’ailleurs je me suis inscrite à la formation de praticien en aromathérapie à la Fédération Française d’Aromathérapie pour en apprendre davantage.

Qu’est ce que l’aromathérapie ?

L’aromathérapie est un mot qui vient du latin aroma (odeur agréable de certaines essences naturelles) et du grec  therapeia (soin ,cure). Les huiles essentielles étaient très utilisées dans l’Egypte antique. C’est au Moyen Âge que l’alambic est mis au point par Avicienne, célèbre médecin de l’époque. L’huile essentielle est obtenue à partir d’une matière végétale , soit par distillation à la vapeur d’eau, soit par distillation sèche ou encore par pression à froid des zestes d’agrumes. L’extraction est très coûteuse car il faut une très grande quantité de plantes pour obtenir très peu de l’huile essentielle ( 1 tonne de feuilles pour obtenir 1kg 700 d’huile essentielle de Géranium Bourbon !). L’utilisation des huiles en cosmétique, en cuisine, en médecine date depuis des millénaires mais c’est à la fin du 19ème siècle, qu’en France, des scientifiques ont prouvé la capacité des huiles essentielles à neutraliser les bactéries. Dans les années 30, l’utilisation de l’aromathérapie fut freinée par l’arrivée des médicaments de synthèse, beaucoup moins coûteux et facilement reproductibles. Mais aujourd’hui les huiles essentielles retrouvent un engouement grâce à l’intérêt croissant des médecines naturelles.

L’aromathérapie a pour objet de renforcer et de stimuler le système de défense immunitaire et de prévenir les maladies. Les huiles essentielles sont réputées pour être efficaces sur le système nerveux pour soulager le stress, l’anxiété, les dépressions…Elles stimulent également les organismes fatigués et affaiblis. Mais attention si on est trop fatigué il faudra se faire bien conseiller car les huiles essentielles sont très concentrées en pouvoirs actifs et pourraient donc, si elles sont mal utilisées, fatiguer davantage l’organisme.

Les modes d’administration :

Il y a plusieurs façons d’utiliser les huiles essentielles :

  • par voie cutanée : en massage, par friction sur la carotide, l’intérieur des poignets, dans le bain (dans ce cas mélanger quelques gouttes dans un peu d’huile végétale car les huiles essentielles sont liposolubles).
  • par voie orale : en sublingual (sous la langue), très efficace car c’est un endroit très vascularisé. Les utiliser sur de la mie de pain, un morceau de sucre, sur un comprimé neutre, dans un peu de miel ou d’huile végétale.
  • par voie respiratoire : en inhalation, dans les paumes de mains (personnellement je mets 1 goutte d’ Ylang Ylang le soir dans les paumes des mains, je frotte puis j’inhale profondément plusieurs fois, bonne nuit garantie !). On peut également mettre 1 ou 2 gouttes sur un mouchoir ou l’oreiller.
  • par voie rectale ou vaginale : en suppositoires, excellente alternative pour les enfants. On peut se les faire préparer en pharmacie et les conserver dans le frigidaire.
  • par voie aérienne : en diffusion atmosphérique ou sur des pierres.

Comment bien choisir son huile essentielle ?

Lorsque vous choisissez votre huile il y a quelques paramètres a prendre en considération . Tout d’abord le nom doit être mentionné en français  bien sûr mais aussi en latin c’est ce qui définit sa famille botanique, son genre et son espèce exacte. Le chémotype quant à lui est la spécificité biochimique de la plante. En effet, les propriétés de la plante sont déterminées en fonction du climat, de l’altitude, de la qualité du sol et de l’air… Un exemple: il existe plus de 100 espèces d’eucalyptus différentes avec des compositions chimiques et des indications différentes. Préférez toujours une huile essentielle bio. Attention beaucoup de sites se sont lancés dans la vente d’huiles essentielles mais elles ne sont pas toujours de grande qualité, le mieux est de s’approvisionner directement auprès de producteurs mais cela n’étant pas toujours facile vous pouvez vous rendre dans votre pharmacie car les contrôles y sont stricts. Les huiles essentielles se conservent plusieurs années si on les conserve dans leur boîte d’origine à l’abri de la lumière et de l’humidité. Attention de ne jamais les laisser à la portée des enfants. De manière générale il faut être précautionneux lorsqu’on utilise les huiles essentielles, les femmes enceintes ou allaitantes, les enfants de moins de 3 ans mais aussi les personnes souffrant de certaines pathologies devront s’abstenir de les utiliser, dans le doute il est préférable de demander l’avis de votre médecin.

 

Voici une petite sélection d’ huiles essentielles à avoir chez soi :

Bien sûr cette liste est loin d’être exhaustive et je vous en présenterai d’autres dans de prochains articles !  Quelques huiles à avoir également en période hivernale ici  / https://50andhealthy.com/passer-lhiver-forme/

Ravinstara , Cinnamomum camphora ct cinéole

  • anti-infectieux, anti-viral
  • en cas de grippe : 2 gouttes d’huile essentielle  dans une cuillère à café de miel 4 fois/jour pendant 3 jours pour lutter contre le virus, à compléter avec une application locale sur le thorax et le long de la colonne vertébrale plusieurs fois par jour (quelques gouttes suffisent). En prévention répartir 6 gouttes sur les voûtes plantaires ou le thorax matin et soir.
  • Efficace aussi contre les bronchites, sinusites ou rhumes mais aussi en cas de grande fatigue nerveuse et physique :    5 gouttes 3 fois par jour en massage sur le thorax.
  • anti-viral : en cas d’herpès, de zona
  • aide à l’endormissement

 

Lavande vraie, lavandula angustifolia

On la surnomme la « panacée universelle » car elle a de multiples propriétés et vertus elle est :

  • spasmolytique : aide à lutter contre les spasmes musculaires digestives
  • calmante, sédative : aide à la gestion du stress
  • anti-infectieux, anti-fongique : détruit les champignons
  • anti-parasitaires : empêche la reproduction des poux et des tiques

On peut l’utiliser en inhalation: respirer directement le flacon plusieurs fois par jours ou par voie cutanée : 2 à 3 gouttes pures en massage.

 

Menthe poivrée, mentha x piperta

Elle a des propriétés antalgique, anésthésique et tonique, elle est :

  • antalgique localement : elle est un anti-douleur grâce à son « effet froid », elle agit contre les douleurs musculaires, les coups et les maux de tête
  • stimulante, neurotonique : elle stimule le muscle cardiaque et améliore la vigilance et la concentration
  • anti-bactérienne
  • anti-virale : notamment en cas d’herpès.
  • anti-inflammatoire : notamment intestinale et urinaire, c’est un tonique du foie

Après un repas un peu trop lourd, mettre 1 goutte sous la langue pour aider à la digestion.

 

Citron, citrus limonum

Elle est célèbre pour ses vertus toniques et purifiantes, elle est aussi :

  • anti-bactérienne : on peut l’utiliser pour assainirl’air si on a une maladie contagieuse
  • litholitique : elle dissout les calculs, on peut l’utiliser en prévention si on est sujet à fabriquer des calculs rénaux : 2 à 4 gouttes 3 par jour pendant 1 mois 3 fois par an.
  • stimulant hépatique : elle stimule l’action de la vésicule biliaire, du foie et du pancréas (efficace après un repas trop lourd)
  • favorise l’équilibre acido-basique de l’organisme
  • elle canalise l’énergie et redonne de l’entrain

Gros avantage : son prix ! Elle fait partie des huiles essentielles les moins chères.

Attention elle est photosensibilisante donc attendre 6 heures minimum pour aller au soleil si on l’utilise en cutanée.

 

Ylang Ylang : cananga odorata :

Elle agit au niveau du subtil c’est à dire sur le système nerveux, elle est :

  • antispasmodique
  • anti-inflammatoire
  • antalgique et tonique à la fois
  • régule le rythme cardiaque
  • apaisante en cas de stress, angoisse ou insomnie

Comme elle agit sur le système nerveux, le mieux est de l’utiliser en cutané sur le thorax, la colonne vertébrale, la voûte plantaire ou l’intérieur des poignets.

Attention aux contre-indications pour femmes enceintes, allaitantes, enfants….un conseil médical est toujours préconisé.

 

Et vous, quelles sont vos huiles indispensables ?

Laisser un commentaire