Portrait de Sabrina Leroy

 

 

C’est autour d’un thé à Biarritz que je me suis entretenue avec Sabrina Leroy, professeur de yoga et coach en nutrition. J’ai eu le plaisir de rencontrer Sabrina lors d’un salon bien-être à Anglet et alors que mon blog n’était encore qu’un projet, qu’elle ne me connaissait pas, que mon discours manquait de clarté c’est sans hésitation et avec beaucoup de gentillesse qu’elle a accepté que j’écrive son portrait et je l’en remercie !

Peux-tu te décrire brièvement ?

Je m’appelle Sabrina, j’ai 40 ans, je suis mariée et maman de 2 enfants, un garçon de 18 ans et une petite fille de 9 ans que nous avons adopté à l’île Maurice, ma deuxième maison. Je suis professeur de yoga et coach en nutrition. Mais j’ai eu plusieurs vies, j’ai commencé ma vie professionnelle en tant que comptable. Je restais des heures assise à mon bureau ce qui m’a déclenché de fortes douleurs au niveau du dos et des cervicales entrainant des névralgies. Il y a 16 ans j’ai dû subir une opération du dos avec pose d’une plaque métalique pour souder 2 vertèbres. Le problème est que c’est toute la colonne vertébrale qui en a pâtie, j’ai passé des heures entre les mains de masseurs ce qui m’a donné envie à mon tour de me former au massage et d’aider ainsi les autres à soulager leurs douleurs. J’ai entrepris des formations en esthétique, en massages, en Ayurvéda, ouvert un spa et même un institut. Mais mon corps me faisait toujours souffrir, j’ai subi également une ablation de l’utérus et de la vésicule biliaire. Et puis on m’a dépisté une maladie génétique du nom de « Syndrôme Elhers  DANLOS » : mon corps produit du collagène de mauvaise qualité. Suite à une névralgie cervico-brachiale et une dépression, j’ai passé des semaines hospitalisée avec un lourd protocole médicamenteux, j’avais le moral à zéro. Et un jour j’ai dit stop, j’arrête tous les médicaments, je vais m’en sortir autrement. La période de sevrage fut vraiment difficile, on peut la comparer à un sevrage de drogue avec tous les effets terribles que cela implique. J’ai changé mon alimentation, supprimé le gluten, pratiqué le yoga plus intensément et j’ai beaucoup étudié. Aujourd’hui je peux dire que je vais bien, même si parfois mon corps me rappelle la maladie. Mais mon mental est plus fort, plus fort que mon corps. C’est cela que je veux transmettre aux autres, leur dire que même si c’est difficile on peut avancer, progresser, ne pas se limiter… 

Comment es-tu venue au yoga ? Et pourquoi devenir professeur?

Après mon intervention du dos j’ai fait de la rééducation et les exercices s’apparentaient à des postures de yoga, puis j’ai pris quelques cours auprès de professeurs pour pratiquer le yoga chez moi car il y a 15 ans les cours étaient moins développés qu’aujourd’hui,  j’ai continué à  pratiquer différents types de yoga : Hathayoga, Vinyassa, Bikram …

J’ai suivi des formation à Barcelone et je suis devenue professeur pour aider les autres, je me rends même chez un couple de 80 ans désireux de pratiquer, nous faisons du yoga « sur chaise » ! J’adore voir l’évolution de mes élèves.

Tu proposes entre autres des cours de trapèze yoga, peux-tu nous en dire plus ?

Le trapèze yoga est un yoga suspendu avec des postures inversées. C’est formidable pour toute personne souffrant du dos car l’étirement est à son maximum sans aucun traumatisme. Les articulations sont également préservées puisqu’il n’y a aucune pression. C’est vraiment la détente assurée !

Je propose aussi des cours de Hatha yoga, très bien pour apprendre et assimiler les postures, le Vinyassa yoga destiné plutôt aux personnes plus avancées afin d’aller vers quelque chose de plus dynamique, et également le Gravity yoga le principe étant de garder une posture très longtemps pour que les muscles mais aussi l’esprit se relâchent. Je m’adapte en fonction des personnes présentes et nous ne sommes jamais plus de 6 participants.

Pour moi le yoga est vraiment thérapeutique, il allie 4 fondements : la force, la souplesse, la respiration et l’équilibre.

Tu proposes des coaching en nutrition, peux tu nous en dire plus ?

Je propose des coachings individuels surtout pour des personnes proches de la côte basque ou le sud des landes ou bien par skype ou téléphone mais également du coaching en groupe. C’est un coaching qui s’appuie sur les bases de l’alimentation mais aussi du développement personnel. J’ai suivi des cours de nutrition une formation de « health coach », coach en nutrition santé dans une école américaine mais tout ce que j’ai appris aussi en Ayruvéda me sert aujourd’hui. J’ai comme projet de développer des formations en ligne.

Quels sont tes rituels bien-être quotidiens ?

Boire un verre d’eau à température ambiante au levée,  à l’entrée de l’hiver j’ajoute du citron et du gingembre dans une eau tiède, je m’occupe de ma peau et bien sûr je pratique du yoga, même si j’ai peu de temps je fais quelques postures. En réfléchissant ma vie entière est un rituel de bien-être !

Peux-tu me donner 3 ou 4 mots qui représentent pour toi le bien-être ?

La joie pour se sentir bien, apprendre encore et toujours car cela alimente notre vie, avoir confiance en soi et s’accepter, d’ailleurs ma phrase fétiche est : « Je suis, je m’accepte, j’avance » … mais j’ai mis du temps pour comprendre ça !

 

 

Merci Sabrina !  

4 Replies to “Portrait de Sabrina Leroy”

  1. Coucou isabel ! Dans une vie rêvée je ferais du yoga ! Je sais que cette activité est très saine et très relaxante. Il va falloir que tu arrives à me motiver ! J’aime beaucoup la phrase je suis je m’accepte j’avance ! 👍bonne soirée 💋💋

    1. oui je vais relever le défi je suis tellement passionnée que je me fais fort de te convaincre ! Bises

  2. Moi qui rêve de m’y mettre
    Ce portrait me donne envie de foncer la rencontrer
    Beau portrait
    Bises

    1. Merci Sylvie, je ne peux qu’encourager à pratiquer le yoga pour tous les bienfaits que cela apporte autant sur le plan physique que mental .
      Bises

Laisser un commentaire