Portrait de Nathalie Beau de Loménie, auteure du livre « Biarritz et la Mode »!

Nathalie Beau de Loménie pour le livre Biarritz et la mode
livre Biarritz et la Mode Nathalie Beau de Loménie

Nathalie Beau De Loménie et moi au restaurant chez Coco à Biarritz

Je suis heureuse de vous présenter le portrait de la talentueuse et généreuse Nathalie Beau de Loménie auteure du livre « Biarritz et la mode » aux Editions Atlantica.

Nous nous sommes retrouvées un samedi midi pour déjeuner au restaurant « Chez Coco » impasse Gardères à Biarritz qui, autrefois, abritait les ateliers de couture de Coco « La Maison de mode Channel ». A partir de cet instant, j’ai vécu une après-midi hors du temps. C’est avec enthousiasme que Nathalie Beau De Loménie m’a raconté l’histoire passionnante de sa famille ainsi que celle de la haute couture qui a tant marqué la ville de Biarritz. Après le déjeuner,  j’ai eu droit à une visite exceptionnelle de la ville balnéaire. Ce fut un véritable voyage dans le temps. J’avais l’impression d’être dans un livre ouvert ou sur le tournage d’un film. Chaque maison prenait vie avec les péripéties de ses fantasques habitants. Nathalie, insatiable, me faisait vivre le tout premier concours de maillots de bains avec la toute 1ere miss France qui a eu lieu sur la plage du Miramar de Biarritz ou le tournage sur la grande plage du film culte avec Catherine Deneuve et Partick Dewaere dans « Hotel des Amériques » de Techiné………. Mille fois je suis passée devant cette maison du centre de Biarritz au 1 place Clémenceau sans savoir que Jean Patou y avait ses salons, ses ateliers et sa discrète garçonnière. Très amateur de femmes, on distingue encore les traces de la porte qui servait d’échappatoire à ses conquêtes s’éclipsant en toute discrétion. Il s’agit là d’un secret de polichinelle !

Nathalie Beau de Loménie pour le livre Biarritz et la mode

Peux-tu te présenter ?

Du côté maternel, je suis la petite fille de la couturière Germaine Long-Savigny qui créa sa propre maison de couture à l’époque de Chanel, Patou, Lanvin… à Biarritz et également à Paris. Sa mère et sa tante avaient elles-mêmes une maison de couture à Paris. Ma mère, Michèle Long-Savigny, fut styliste et mannequin. En fait, je suis le fruit d’une grande famille issue de la noblesse française qui baignait plutôt dans l’architecture et qui venait en villégiature à Biarritz. Mon père, lors d’un de ces séjours, a rencontré la mannequin d’une des plus grandes maisons de couture de Biarritz. Elle allait devenir ma mère ! Mes toutes premières années, je les ai passées à Paris dont je ne garde que quelques souvenirs. Puis, mes parents sont revenus vivre à Biarritz et je n’en suis jamais partie. J’ai toujours vécu dans les salons de couture réaménagés en appartement. J’ai grandi dans un décor atypique, avec toutes ces anecdotes des années 1920 jusqu’à l’arrivée du prêt à porter, puis l’arrivée du surf et de sa mode vestimentaire. Ce n’est pas tant la mode qui me passionnait mais les histoires qui y étaient liées, la vie des ateliers, des femmes, du gotha, ainsi que toutes les excentricités qui se passaient dans la ville. Il faut savoir que Biarritz, à cette époque, était le lieu privilégié de tous les excès et extravagances. Ecouter les histoires racontant la vie étonnante de ces vacanciers hors du commun me fascinait. Malgré tout je n’ai jamais voulu entamer des études dans le secteur de la mode ou de l’architecture. Etonnamment, j’ai suivi un cursus en droit. Je suis plutôt littéraire. D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé écrire. J’écrivais pour amuser les amis et la famille et partir dans une école de Mode ne m’a jamais attiré, bien que mes grand-mères m’aient appris à coudre. Après mes études, j’ai travaillé plus de 15 ans en tant que responsable commerciale du grand sud-ouest pour une société de cosmétiques. Puis, mère de deux enfants, je me suis sédentarisée et orientée vers le tourisme où je suis attachée de presse, métier que j’exerce toujours avec bonheur. Ecrire faisait partie de ma vie bien sûr, mais en tant que loisir.

Ce goût de l’écriture t’a donc toujours habité? C’est naturellement que tu as voulu écrire une livre je suppose.

Oui et non. Oui je voulais absolument coucher sur papier toutes ces vies incroyables que me racontaient ma grand-mère et ma mère mais encore une fois pour un cercle restreint, je n’avais jamais imaginé écrire un livre qui serait édité !

Raconte-nous comment ce livre a vu le jour.

Un jour de 2014, je fus contactée par l’éditeur de la maison « Atlantica – Seguier ». Il voulait récolter des informations sur cette période faste de la haute couture à Biarritz afin de relater cette fabuleuse saga. Il a eu vent de mes connaissances car, au fil du temps, je suis devenue la référence sur l’histoire de la haute couture sur la côte basque et plus largement des Pyrénées Atlantiques.

Il m’a donc fixé un rendez-vous. Je suis restée plus de deux heures dans son bureau à répondre à toutes ses questions, lorsqu’il me regarda fixement en me demandant si je savais pourquoi j’étais là. Honnêtement je ne savais pas vraiment. Comme dans mon métier d’attachée de presse je travaille dans l’ombre, fournissant de la matière aux journalistes, je ne me sentais pas concernée en tant qu’auteure mais plutôt en tant que personne ressource. D’ailleurs je n’ai jamais eu l’idée de me mettre en avant. Il m’a regardé en riant et m’a dit « Mais non Nathalie c’est vous qui allez l’écrire ce livre! ». J’étais abasourdie et en même temps très heureuse. A partir de là, tous mes moments libres, soirées, week-ends, vacances, je les ai consacrés à l’écriture de ce livre et à toutes les recherches approfondies nécessaires, lectures, enquêtes, interviews, repérages… Cela m’a pris 18 mois. Il faut savoir qu’il n’existait pas moins de 25 maisons de couture à Biarritz allant de Poiret, Patou, Lanvin, Chanel, Balenciaga, Courrèges.. Et curieusement, leurs « petites histoires » n’avaient jamais été rassemblées dans un même ouvrage. Bien sûr, moult livres sur ces grandes griffes ont été édités, mais personne n’avait eu l’idée de raconter leur vie hallucinante à Biarritz.

As-tu eu des sollicitations particulières après la sortie du livre?

Oui absolument ! Il se trouve que depuis sa sortie je suis régulièrement contactée pour donner des conférences. Je me régale à raconter les histoires dans l’Histoire avec un grand H. L’histoire a fait la mode et parfois certaines modes ont influencé l’histoire. Cette saga historique raconte la richesse et l’ébullition entre les différentes innovations qu’il y a eu entre Paris et Biarritz. Ainsi, j’embarque le public dans cette fabuleuse aventure créatrice de la haute couture et aussi de l’architecture dans la ville. Nous entrons par la grande comme par la petite porte avec toutes ces anecdotes savoureuses. On me sollicite également pour des découvertes de la ville de manière complètement inédite car j’ai crée un circuit qui retrace la vie de cette haute couture flamboyante à Biarritz. Je mène cette deuxième (voir troisième avec celle d’auteure) activité avec grand plaisir mais il faut avouer que cela reste difficile de la propulser suffisamment pour en vivre. Heureusement mon métier d’attachée de presse me passionne aussi ! 

As-tu d’autres projets d’écriture, un scoop peut-être?

Oui, je suis en train de finaliser mon deuxième ouvrage consacré à la vie de Cristobal Balenciaga au Pays Basque. De nombreux ouvrages ont été écrits sur son œuvre couture bien sûr mais sa vie en dehors de la couture était extrêmement secrète et n’a jamais vraiment été dévoilée auparavant. Il s’était construit une tour d’argent quasi imprenable autour de lui. J’ai donc dû effectuer des recherches assez poussées.

J’ai un autre projet d’écriture en cours également : retracer la vie des originaux et excentriques qui ont séjourné à Biarritz ainsi que celle des figures locales.

Avec un emploi du temps aussi chargé : attachée de presse à plein temps, auteure, conférencière, as-tu un rituel bien-être pour décompresser?

Oui, j’ai besoin de me reconnecter à la nature avec de longues balades. J’aime aussi me délasser dans un bon bain chaud agrémenté d’huiles essentielles. J’ai besoin que cela sente bon autour de moi! Je pratique aussi la méditation,  je médite souvent dans mon bain en pratiquant la visualisation. D’ailleurs, je dis toujours que ce devrait être remboursé par la sécurité sociale!

Que pourrait-on te souhaiter pour cette nouvelle année?

Je rêverais d’exercer le métier d’écrivain à plein temps sur un beau bureau devant un feu de cheminée !

Retrouvez Nathalie Beau De Loménie sur son instagram

Et vous,avez-vous un « livre mode » à conseiller ?

N’hésitez pas à laisser un commentaire, je me ferai un plaisir de vous lire et de vous répondre !

12 Replies to “Portrait de Nathalie Beau de Loménie, auteure du livre « Biarritz et la Mode »!”

  1. Bravo pour cette belle rencontre. Ce doit être un livre très intéressant à l’image de ta rencontre avec l’auteure.

    1. Oui Anne c’était effectivement une belle rencontre et je ne peux que t’encourager à lire son
      livre !
      Bonne journée, Bises!

  2. Coucou isabel ! Quelle belle rencontre enrichissante ! Tu es chanceuse ! Il faut que je me procure ce joli livre et que je teste le restaurant coco. On ira ensemble si tu veux bien. Merci pour ce beau partage. Bisous 😁💋💋

    1. Merci Sandrine, je ne peux que te conseiller ce livre passionnant et bien sûr nous irons ensemble « Chez Coco » cela va sans sans dire !!!
      Bisous

  3. Une jolie découverte.
    Merci de nous partager son univers .
    Je te souhaite une belle fin d’année.
    A l an prochain.
    Bisous !

    1. Merci Jany ! Je te souhaite tout le meilleur pour cette nouvelle année!
      Bises

  4. Wouaaa ! J’adore !!! Je vais aller voir ce bouquin de plus près ! Bises et Bonne Année 2019 ! Hélène

    1. Merci beaucoup Hélène! Tu ne regretteras pas ta lecture !
      Bonne année à toi aussi !

  5. Magnifique cette interview! Bravo Isabel! L’univers familial de cette auteure fait rêver et aussi j’ai un sentiment de temps bien révolus. Cela a dû être très agréable de parcourir la ville en écoutant toutes ces anegdotes! J’irai feuilleter ce livre à ma prochaine virée en ville! Merci pour ce partage. Bises.

  6. J’ai effectivement passé un moment délicieux avec Nathalie à (re)visiter Biarritz à la lumière des ces anecdotes incroyables.
    Merci pour ta visite ! Bises.

  7. Un livre qu’il faut que je me procure
    Belle femme quel charisme
    Bises

    1. Je te le conseille vivement !
      Bises

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.